Temps de lecture: 3 minutes

Le notaire qui a signé l’acte d’achat de ta maison, le magasin où t’as a acheté une paire de souliers l’an dernier et l’acuponcteur de ta première grossesse s’inquiètent de l’état de santé de leurs clients et t’informent de leurs mesures d’hygiène et des nouveaux horaires de bureau.

La paralysie imposée par cette crise sanitaire a un impact direct sur la capacité de nombreuses entreprises à livrer leurs services, mais ce n’est pas nécessairement une bonne raison pour envoyer des courriels zélés à toute une base d’abonnés.

Attention à l’effet boomerang

Nous sommes submergés d’informations, qui nous arrivent souvent sans l’avoir demandé. En ce moment, les gens recherchent des signaux qui transpercent le bruit et leur apportent une valeur ajoutée, soit des renseignements qui concernent directement leurs habitudes de vie, leurs besoins ou la capacité d’opérer de leur entreprise. Priment donc utilité et nécessité (et vérité, mais ça c’est toujours vrai!).

À moins que vous ne vendiez du gel antiseptique, ce n’est vraiment pas le meilleur moment d’envoyer des courriels de masse pour faire de la promo ou du capital politique : au mieux, certains vont vous lire ; mais ça pourrait aussi nuire à votre image et vous pourriez finir dans les pourriels pour l’éternité.

Communiquez la plus-value

Accompagné d’autres actions de communication, l’envoi de courriels de masse est souhaitable, voire nécessaire, si :

  • Vous offrez des services ou des produits essentiels à la population ou aux entreprises. Ex. : une chaîne de supermarchés, une garderie, un service de transport collectif.
  • Des entreprises dépendent au jour le jour de votre capacité d’opérer ou comptent sur vous en situation de crise Ex. : un service de messagerie rapide, de soutien informatique ou de ménage. Une firme qui fait de la gestion de crise, à la limite.
  • Vous avez des clients qui détiennent un abonnement ou ont déjà payé pour vos services. Ex. : un centre de ski, un gym.
  • Vous aviez déjà des rendez-vous confirmés qui doivent être reportés à une date ultérieure. Ex. : une clinique dentaire, un salon de coiffure.
  • Vous venez de mettre en place votre tout nouveau système d’achats en ligne, vous rendez temporairement certains de vos services gratuits pour venir en aide à vos clients, ou vous devez fermer vos portes pour toujours.

Et pour les autres?

Cela dit, c’est important d’informer de l’état votre situation opérationnelle. Si par la nature de vos services, vous êtes proches de vos clients et vous n’en avez pas des milliers, l’envoi d’un courriel ciblé et personnalisé peut être envisageable. Mais vous pouvez opter aussi pour des publications et des mises à jour régulières sur les plateformes que les utilisateurs sont plus à même de consulter, notamment :

  • Tous vos comptes de réseaux sociaux (ceux-vi devraient devenir vos moyens de communication de choix pour les prochaines semaines)
  • La page d’accueil de votre site (même chose, c’est votre vitrine virtuelle)
  • Votre compte Google My Business, et vos horaires de travail
  • Une réponse courriel automatisée, qu’ils recevront s’ils veulent vous joindre
  • Votre messagerie vocale (idem)
  • La porte d’entrée de votre entreprise (idem bis)

Attendez que les voyants ne soient plus au rouge avant de pousser un produit non essentiel. En temps de crise, il faut d’abord soigner la base de la pyramide.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.